Interview

Le diplôme reste en France un sésame nécessaire pour obtenir un poste au sein d’une direction juridique. Si les Masters universitaires de droit demeurent les diplômes les plus prisés, ils ne suffisent plus à convaincre les recruteurs.

Au-delà d’un anglais professionnel irréprochable, les directions juridiques ne recherchent plus seulement de bons juristes, elles veulent aussi des « business men » capables de comprendre le fonctionnement et les enjeux commerciaux de l’entreprise. Quelques explications avec trois spécialistes du recrutement.

L’avantage des écoles de commerce

« 5 ans de droit, un passage en école de commerce et un LLM [Master of Laws], c’est l’autoroute de la réussite pour le candidat », confie Juliette Leblanc, associée de Maj Consulting. Spécialisé dans le recrutement de profils juridiques pour les cabinets d’avocats, les offices notariaux et, plus ponctuellement, pour les entreprises, Maj Consulting n’est pas le seul à dresser ce constat.

Les entreprises ne recherchent plus seulement de bons juristes, elles veulent des candidats capables de manier les chiffres, et ayant des compétences en gestion et en développement commercial. « L’univers du droit manque souvent de pratique, les juristes n’ont pas la vision business, commerciale, comptable et financière de l’entreprise », souligne Juliette Leblanc. « Or, le juriste en entreprise est confronté au quotidien à des problèmes fiscaux et commerciaux », analyse-t-elle.

L’idéal consiste donc à compléter son cursus de droit par un master dans une école de commerce réputée, comme HEC, l’Essec, l’EMLyon, ou l’ESCP. « La culture école est très demandée, peu importe qu’elle intervienne avant ou après le droit », confirme Sophie Hauret, manager au sein de la division juridique du cabinet de recrutement Robert Half. « Le côté pratique de la formation, le nombre fréquent de stages en alternance, l’appartenance à un réseau, sans oublier le fait que les cours y soient dispensés en anglais, sont autant d’atouts appréciés par nos clients », poursuit-elle.

[…]

pour tout lire, suivez ce lien: http://www.actuel-direction-juridique.fr/content/les-directions-juridiques-veulent-des-juristes-et-des-business-men